Image illustrant C'est quoi un concepteur web ?

C’est quoi un concepteur web ?

La dénomination de concepteur web, nettement moins racoleuse et sexy que designer ou entrepreneur, n’est pas très à la mode (et la tendance est à la baisse). J’estime malgré tout que c’est ce qui me correspond le mieux dans la longue liste des métiers du web.

Webmaster

Fin des années 90, c’était à la mode d’être webmaster. À l’époque ou l’informatique sortait de ses balbutiements et que les standards du web se mettaient en place, il fallait effectivement être un « maître » pour créer un site internet.

C’est le terme qui correspondrait le mieux au métier que je fais si il n’avait été utilisé à tort et à travers. Tant qu’il en a perdu toute sa définition et l’âme qui allait avec.
De nos jours, dire que l’on est webmaster fait ricaner et le terme n’est plus utilisé sinon ironiquement.

Intégrateur

Lors de la création d’un site internet, l’intégration est l’étape qui consiste à regrouper le travail du graphiste, du développeur, de l’architecte de l’information, etc. L’intégrateur se doit donc de connaître un minimum de chacune des parties impliquées pour les faire cohabiter et obtenir un site vivant et utilisable. C’est lui qui va donc découper les pages créées par le graphiste [1], les transformer en HTML/CSS/Javascript (on parle alors d’un click-model) et d’y insérer les fonctionnalités prévues par le développeur (une connexion via Facebook par exemple).

Bien que certains s’y reconnaissent, le nom me paraît trop réducteur en considérant l’intégrateur comme la personne chargée de tout regrouper sans « réfléchir ». Par rapport aux services que recherchent mes clients j’ai l’impression que cette définition manque de la partie « analyse des besoins ».

Développeur

Oui je suis développeur, sans aucun doute et j’y prends beaucoup de plaisir !
Le développeur est souvent associé au geek qui ne quitte pas son bureau, son ordinateur, sa console, ses mangas, bref vous voyez le cliché.

Or, durant le développement d’un site, je me pose les questions relatives à l’esthétisme, à l’ergonomie et l’expérience utilisateur, aux performances, au référencement et surtout, je garde comme objectif la satisfaction de vos visiteurs. Je fais du code pour réaliser vos besoins et non pas pour satisfaire une quelconque envie d’apprentissage compulsif d’une technologie à la mode [2].
Le code est pour moi un moyen d’expression que j’utilise comme outil.

(Web) Designer

Le (vrai) métier de webdesigner consiste à prendre en considération les aspects et les problématiques liés au médium qu’est Internet. C’est à dire et de manière non exhaustive : l’ergonomie, l’interaction, la navigation, l’architecture de l’information et l’adaptabilité aux différents appareils utilisés pour accéder à Internet.

Ce terme est biaisé par l’utilisation qu’on en fait. Actuellement si je vous dit que je suis webdesigner ou designer vous comprendrez la même chose : il s’occupe de la partie graphique [3].

Référenceur/SEO

À un moment dans l’histoire du web, il était possible de duper les moteurs de recherche pour améliorer son classement. Depuis certaines mises à jour, ce ne sont plus les moteurs de recherche que l’on dupe mais bien les clients lorsqu’on se déclare référenceur ou expert SEO.

Un bon référencement suit la logique d’un contenu de qualité intégré dans un conteneur sémantique qui est performant pour le client. Dès lors, le référencement se fait naturellement pour peu que ces aspects soient respectés.

Informaticien

Bon, l’informaticien c’est celui qui s’occupe d’informatique, celui qui peut vous réparer votre ordinateur, réparer Windows et supprimer vos virus. C’est un peu le mécanicien des ordinateurs.
Le concepteur web utilise l’ordinateur comme aide à la création, c’est une sorte de pilote de rallye qui profite de l’expertise du mécanicien pour exprimer sa compétence de pilote en utilisant le moteur, les freins et le volant pour gagner la course. Il est bien incapable de réparer son moteur seul.

Je ne répare pas les ordinateurs, pas plus que je suis pilote de rallye.

Entrepreneur

Oui on peut le dire, on peut dire patron ou indépendant mais au final ça ne veut rien dire sinon qu’à un moment j’ai été assez fou que pour me lancer dans cette aventure et vivre ma passion en rendant vos visiteurs heureux !

Conclusion : concepteur

C’est le seul terme qui parvient à englober chacune des définitions données ci-dessus et qui couvre tous le processus d’élaboration et de création d’un site internet.


Notes de l'article

[1Ces maquettes sont souvent fournies sous forme statique, comme une photo de ce à quoi doit ressembler le site

[2Je ne change pas d’outils chaque trimestre pour suivre la mode. Pour les choisir je me base plutôt sur l’analyse de mes besoins, la qualité des outils et surtout leur pérennité.

[3Ils font les petits Mickey comme s’amusait à expliquer mon ancien patron